La nutrition dans la MPR
January 17, 2024

Nutrition rénale avec Emily Campbell : se fixer des objectifs SMART en matière de santé

KN_2_FR.png

Le fait de vivre avec la MPR s’accompagne de problématiques bien spécifiques. Cependant, œuvrer de façon proactive à garder cette maladie sous contrôle en vous fixant des objectifs liés à votre santé et en les atteignant peut contribuer à améliorer votre bien-être tant physique que mental. Pour garder votre MPR sous contrôle, il est important d’adopter de bonnes stratégies en matière de nutrition et de mode de vie. En effet, cela peut contribuer à freiner la progression de la maladie en ralentissant la formation de kystes ou la croissance des kystes existants, mais aussi vous aider à exercer un meilleur contrôle sur les problèmes de santé associés à cette maladie, comme l’hypertension artérielle. L’adoption de stratégies efficaces peut même être bénéfique dans le cadre de vos autres problèmes de santé, comme le diabète ou un taux de cholestérol élevé, par exemple.

Quand on vit avec la MPR, le recours à des objectifs SMART en matière de santé peut s’avérer très efficace. Cet article de blogue vous expliquera les stratégies permettant de définir des objectifs SMART et de garder le cap, ainsi que les points à considérer pour prendre sa santé en main quand on a la MPR.

Qu’est-ce qu’un objectif SMART?

SMART est un acronyme qui signifie :

Spécifique 

Mesurable 

Atteignable

Réaliste

Temporel

KN_3_FR.png

Dans le cadre de l’évolution de votre MPR, vous fixer des objectifs SMART peut vous aider à mieux cerner les différentes étapes vous permettant d’atteindre votre but. En effet, les objectifs SMART nous aident à stimuler notre engagement envers un objectif, ce qui est très important quand ce dernier a trait à notre mode de vie, car si nous avons la motivation de nous y tenir, nous l’atteindrons plus facilement. Lorsqu’on applique des changements en matière de santé, le plus important, c’est de progresser, pas d’atteindre la perfection. Gardez cela à l’esprit!

En définissant des objectifs SMART, vous gagnerez en clarté et saurez exactement ce vers quoi vous devez tendre et la façon d’y parvenir, et pourrez ainsi prendre votre santé en main. Les objectifs SMART sont plus motivants que les objectifs généraux (par exemple, « je veux faire plus de sport ») parce qu’ils sont plus clairs et plus précis. Ils vous aident également à déterminer les différentes étapes ou sous-objectifs qui mettent en évidence votre progression, vous permettant ainsi de rester en bonne voie pour atteindre votre but.

En effet, dans une optique SMART, chaque objectif en matière de santé sera décomposé en sous-objectifs pertinents et ambitieux, mais dont la complexité atteint le juste degré. De quoi les atteindre plus facilement! Lorsqu’on veut apporter des changements à ses comportements en matière de santé, il est important de définir des objectifs qui sont ambitieux, sans pour autant être impossibles à atteindre. En effet, s’ils sont ambitieux, nos objectifs nous encouragent à faire des progrès, et améliorent notre motivation et notre autosatisfaction. Mais, s’ils le sont trop, ou sont trop compliqués et pas assez réalistes, il arrive bien souvent que nous laissions tomber.

Les objectifs SMART nous permettent d’avoir des retours et de voir l’étendue de notre progression. Recevoir des retours d’autres personnes ou être en mesure d’analyser nos actions pour nous faire des retours à nous-mêmes peut nous donner l’occasion de faire le point et de déterminer si on s’en sort. Dans cette optique, une méthode efficace consiste à demander à un·e proche de nous accompagner dans ce processus et de faire régulièrement le point avec nous.

Dans cet article de blogue, nous parlerons de la façon de se fixer des objectifs SMART dans le cadre de la MPR, afin que vous puissiez œuvrer de façon proactive à améliorer votre santé et votre nutrition.

KN_5.png

S comme spécifique

Lorsqu’on veut définir un objectif relatif à la nutrition dans le cadre de la MPR, c’est de faire en sorte qu’il soit spécifique. Un objectif vague tel que « réduire mon apport en sodium » ne vous aidera pas beaucoup, car son manque de précision et de clarté ne vous permet pas de voir précisément où vous vous en allez. Essayez plutôt de définir un objectif spécifique adapté à vos besoins personnels. Par exemple, un objectif nutritionnel spécifique adapté aux personnes atteintes de MPR pourrait être « réduire mon apport en sodium à 2 300 mg par jour pendant quatre semaines ».

M comme mesurable

Pour mieux voir nos progrès, il est essentiel que nous puissions mesurer le chemin parcouru en direction de nos objectifs. Il est donc important d’avoir un objectif numérique en tête. Par exemple, « boire 12 verres d’eau par jour pendant un mois » est un objectif mesurable dont vous pouvez faire le suivi. Mesurer vos progrès vous aide à évaluer à quel point vous vous tenez à votre programme nutritionnel, et à ajuster ce dernier au besoin.

KN_6.png

A comme atteignable

Si on veut réussir, il est crucial que nos objectifs soient réalisables. Comme tout le monde a des besoins, habitudes et contraintes particulières, nos objectifs doivent être personnalisés. Par exemple, si vous mangez souvent de la malbouffe, soyons réalistes, vous ne pourrez probablement pas éliminer complètement cette habitude. Cela dit, vous pourriez vous fixer l’objectif suivant : « manger de la malbouffe seulement trois fois par semaine au maximum, pendant deux mois ».

R comme réaliste

Dans le cadre de la MPR, vos objectifs en matière de nutrition devraient être en adéquation avec votre santé globale et votre plan de traitement. Par exemple, pour bon nombre d’entre nous, dire « je vais faire du sport trois fois par semaine ce mois-ci » est probablement plus réaliste que de vouloir en faire sept fois par semaine. Pour pouvoir vous fixer des objectifs réalistes, prenez en compte vos autres engagements, comme votre travail, vos éventuels voyages, le temps dédié aux soins et le temps de trajet quotidien. Ainsi, vous pourrez vous fixer des objectifs réalistes.

T comme temporel

Un objectif temporel favorise un certain sentiment d’urgence et vous donne davantage la motivation de progresser en direction de votre objectif. Par exemple, « réduire mon apport en sucre ajouté à un maximum de 25 g par jour au cours des trois prochains mois » est un objectif temporel qui vous donne une échéance précise; vous avez ensuite un quart de l’année pour adopter de nouvelles habitudes et l’atteindre. En matière de stratégie, pour atteindre cet objectif, vous pouvez notamment lire les étiquettes des aliments, faire le suivi des aliments que vous consommez et prêter attention aux sources de sucres ajoutés dans votre alimentation.

KN_1.png

Quels sont les autres points à considérer quand on se fixe des objectifs?

Voici quelques points supplémentaires à garder à l’esprit au moment de vous fixer des objectifs en matière de santé :

  1. Consultez votre équipe de soins de santé. Avant de commencer à apporter des changements qui auront une incidence sur votre santé, consultez votre équipe de soins en la matière, notamment votre néphrologue ou votre diététiste. Ces personnes seront en mesure de vous donner des conseils personnalisés pour que vos objectifs soient compatibles avec votre état de santé actuel. N’oubliez pas non plus de faire un suivi régulier avec elles pour recevoir des retours.
  2. Mettez vos objectifs par écrit. Cela contribuera à les rendre plus concrets et vous permettra d’y revenir pour constater vos progrès. Mettez-les à un endroit bien visible, par exemple dans votre bureau ou sur votre frigo, ou encore en arrière-plan sur votre cellulaire.
  3. Célébrez les victoires. Quand on se fixe des objectifs, il est vraiment difficile de garder le cap. C’est pourquoi il est essentiel de prendre le temps de célébrer les petites victoires et de vous récompenser. Pensez simplement à choisir une récompense en adéquation avec vos objectifs actuels en matière de santé. Offrez-vous une boisson dans un café près de chez vous, prenez un bain, faites vos ongles… ce qui vous tente!
  4. Pardonnez-vous, le cas échéant. Parfois, la vie nous fait subir des revers et les choses ne se passent pas comme prévu. Quand cela se produit, il arrive qu’on se sente découragé·e ou qu’on perde notre motivation. Mais n’abandonnez pas pour autant! Lorsqu’on apporte des changements liés à notre comportement en matière de santé, il est vraiment important de chercher à progresser et pas à atteindre la perfection. Dans cette optique, pensez à vous pardonner et à revoir vos attentes et vos objectifs à la baisse, si nécessaire. Souvenez-vous que demain est un autre jour et allez de l’avant si tout ne s’est pas passé comme prévu.

Une bonne habitude, ça peut se prendre n’importe quel jour. Vous n’avez pas besoin d’attendre la nouvelle année ou un lundi pour commencer à apporter des changements à votre mode de vie. Vous pouvez commencer, quels que soient le jour et l’heure.

KN_4.png

Jongler avec la MPR nécessite d’adopter une approche holistique de la santé qui englobe à la fois les soins médicaux, les ajustements à apporter à votre mode de vie et le fait de garder un état d’esprit positif. En vous fixant des objectifs SMART en matière de santé et en les atteignant, vous pourrez jouir d’une meilleure qualité de vie et être en meilleure santé à long terme. Rappelez-vous que la MPR progresse différemment chez tout le monde, pensez donc à collaborer avec votre équipe de soins de santé de façon à adapter vos objectifs à votre situation et à vos besoins particuliers.

Article rédigé par : Emily Campbell est diététiste autorisée et éducatrice agréée en diabète. Elle est titulaire d’une maîtrise en aliments et nutrition. Emily est spécialisée en nutrition pour la fonction rénale et aide les personnes atteintes de maladies rénales à comprendre les rouages de la nutrition afin de les aider à prendre soin de leur santé. Retrouvez-la sur kidneynutrition.ca.