La nutrition dans la MPR
December 13, 2023

Profiter du temps des Fêtes quand on a la MPR | Nutrition rénale avec Emily Campbell

KN_1.png

Certes, le temps des Fêtes n’a lieu qu’une fois par an, mais il constitue le moment idéal pour démontrer que les personnes ayant la MPR peuvent manger de tout. Les plats qu’on mange pendant cette période festive ne servent pas seulement à nous nourrir; ils nous rappellent également de nombreux souvenirs et sont chargés d’émotions. Si vous êtes atteint·e de MPR, vous vous demandez peut-être comment passer un bon temps des Fêtes et vous régaler sans pour autant compromettre votre santé. Cet article de blogue vous donnera quelques astuces sur les éléments auxquels prêter attention pour pouvoir profiter pleinement de cette période festive, sans avoir à vous inquiéter. En effet, l’essence même de cette période n’est-elle pas de passer du temps avec ses proches et de célébrer des traditions, notamment culinaires? Si vous vous y prenez un peu à l’avance, vous pouvez faire en sorte d’établir un menu qui respecte vos besoins particuliers.

Attention au sodium

Préparer soi-même les plats qui vont être dégustés constitue le meilleur moyen de savoir quelle quantité de sodium ils contiennent. Pour une explosion de saveurs, n’hésitez pas à assaisonner vos plats avec des herbes fraîches ou séchées, des épices, des agrumes ou des légumes très aromatiques comme l’oignon, l’ail ou le poireau. Vous verrez, pas besoin de sel! Si vous achetez des plats préparés, n’oubliez pas de lire l’étiquette et de favoriser les aliments dont la valeur nutritionnelle en sodium est inférieure ou égale à 5 % des apports journaliers recommandés. Vous pouvez aussi privilégier les produits « sans sel ajouté » dans vos recettes, comme certaines tomates en conserve ou différents bouillons. Prêtez attention à la taille des portions lorsque vous consommez des aliments riches en sodium.

Si vous êtes invité·e chez quelqu’un, contactez votre hôte en avance pour discuter du menu et de vos restrictions alimentaires. Si possible, proposez-lui d’apporter un plat dont la teneur en sodium est généralement forte, mais que vous préparerez un peu différemment. Il peut par exemple s’agir d’un plat à base de protéines, d’un ragoût, d’un accompagnement comme une farce ou une soupe ou encore d’un condiment comme une sauce pour viande. Ainsi, vous pourrez profiter du repas en toute tranquillité puisque vous saurez comment il a été préparé.

Certaines des protéines typiques du temps des Fêtes peuvent être très riches en sel, notamment le jambon cru, le bacon, la viande fumée et la dinde, en fonction de comment vous l’assaisonnez. Si votre repas comporte de la viande crue ou fumée, essayez de n’en prendre qu’un petit morceau. Si vous avez de la dinde au menu, essayez de l’assaisonner en suivant cette recette faible en sodium, mais pleine de saveurs. Vous verrez, votre dinde sera tendre et juteuse!

KN_3.png

Ingrédients :
2 pommes vertes, coupées en quarts
2 oignons verts, coupés en quarts
2 citrons, coupés en quarts
1 tête d’ail
8 branches de romarin
1 c. à thé de poivre noir
3 c. à table d’huile d’olive

Instructions :

  1. Farcir la dinde avec deux quarts de pomme verte, d’oignon blanc et de citron, quatre gousses d’ail et deux branches de romarin.
  2. Placer le reste des ingrédients autour de la dinde dans le plat.
  3. Verser un filet d’huile d’olive sur la dinde, puis masser pour faire pénétrer.
  4. Assaisonner la dinde avec du poivre noir.
  5. Faire cuire la dinde en suivant les instructions qui vous ont été fournies.

L’alcool, oui, mais avec modération

Il est important de vous hydrater en permanence en buvant de l’eau, même pendant le temps des Fêtes. Cela dit, comme cette période est riche en célébrations et en évènements sociaux en tous genres, vous vous demandez peut-être s’il est recommandé de boire de l’alcool. En la matière, la modération est de mise, car l’alcool peut altérer le jugement, augmenter la tension artérielle et entraîner une progression de la maladie rénale, étant donné que les reins contribuent à la filtration de l’alcool. Bien qu’il n’existe aucune recommandation spécifique concernant la quantité d’alcool qu’il est raisonnable de consommer dans le cadre de la MPR, dans tous les cas, il est recommandé de limiter autant que possible sa consommation d’alcool. Pensez bien à vérifier auprès de votre médecin si vous pouvez consommer de l’alcool sans danger en fonction de votre état de santé et des médicaments que vous prenez.

Cette année, pour le temps des Fêtes, essayez de privilégier les cocktails sans alcool par rapport aux boissons alcoolisées. Vous pouvez essayer l’une des recettes ci-dessous ou proposer d’apporter vos propres boissons festives pour vous assurer d’avoir à disposition des options qui n’endommageront pas vos reins, comme du cidre, du thé, de la limonade ou de l’eau gazeuse aromatisée.

KN_4.png

Liqueur au citron et à la menthe

Pour 2 personnes

Ingrédients :
2 c. à table de feuilles de menthe
2 c. à table de jus de citron
2 morceaux de citron
2 tasses d’eau pétillante
4 glaçons

Instructions :
Placez la menthe et le jus de citron dans un bol ou un mortier. À l’aide d’un pilon ou du manche d’une cuillère, écrasez bien la menthe jusqu’à ce qu’elle se mêle au jus de citron. Séparez le mélange contenant la menthe et le jus de citron dans deux tasses. Dans chaque tasse, ajoutez la glace dans le mélange à la menthe, puis ajoutez de l’eau pétillante et un morceau de citron.

Cocktail sans alcool à l’ananas, à la coriandre et à la lime
Pour 2 personnes

Ingrédients :
¼ de tasse de coriandre, hachée
1 lime, coupée en quatre
500 ml de jus d’ananas
500 ml d’eau pétillante
4 glaçons

Instructions :
Placez la coriandre et la lime dans un bol ou un mortier. À l’aide d’un pilon ou du manche d’une cuillère, écrasez bien la coriandre ainsi deux quartiers de lime pour extraire leur jus. Séparez le mélange contenant la coriandre et le jus de lime dans deux tasses. Dans chaque tasse, ajoutez de la glace dans le mélange à la coriandre, puis ajoutez du jus d’ananas, de l’eau pétillante et les morceaux de lime restants.

Si vous optez pour une boisson alcoolisée, assurez-vous qu’elle soit douce pour vos reins et adoptez une consommation responsable en tout temps. Essayez de boire deux fois moins d’alcool que d’habitude, prenez de petites gorgées et évitez les cocktails riches en calories. Vous pouvez par exemple vous préparer une boisson pétillante en mélangeant un peu de vin (2 oz) à 250 ml d’eau pétillante et à de la glace pour réduire votre apport en alcool.

KN_2.png

Gare aux portions

Chaque année, le temps des Fêtes peut être source d’inquiétude concernant notre alimentation, car nous avons tendance à faire des écarts par rapport à nos habitudes. Il se peut en effet qu’on mange des plats plus traditionnels, des mets qu’on n’avait jamais goûtés auparavant ou encore bien plus riches qu’à l’accoutumée. Bien souvent, il arrive que ces écarts nous laissent un sentiment de culpabilité et d’inquiétude quant aux potentielles répercussions sur notre santé.  Rassurez-vous, cela dit : un seul repas ne suffira jamais à réduire à néant tous les efforts que vous avez faits cette année pour garder votre MPR sous contrôle, tout comme un seul repas n’améliorera pas à lui seul votre état de santé. Pendant le temps des Fêtes, il est vraiment important de profiter du moment présent. Bien souvent, les plats que nous mangeons font partie intégrante de notre culture ou de la célébration en tant que telle. Dans ce cas, essayez de faire attention à la taille des portions quand vous mangez des aliments que vous ne consommeriez habituellement pas tous les jours. 

Souvenez-vous des règles nutritionnelles de base : idéalement, la moitié de votre assiette doit être constituée de légumes. La quantité de viande que vous consommez, quant à elle, devrait être tout au plus équivalente à la paume de votre main (ou à un jeu de cartes, si ça vous parle plus). Limitez votre apport en aliments riches en sodium, comme la sauce brune, surtout si vous ne pouvez pas vous en passer.

Voici quelques idées d’aliments qui n’endommageront pas vos reins pour lesquels vous pouvez opter :

  • Apéritif : légumes crus et trempettes, fruits, fromage à faible teneur en sodium et craquelins
  • Légumes : haricots verts, petits pois, chou-fleur, asperges, chou
  • Accompagnements : du riz ou de la farce à base de céréales complètes et dont l’assaisonnement est pauvre en sodium
  • Sauces : coulis de canneberges, sauce à la pomme ou sauce brune à faible teneur en sodium
  • Dessert : tarte aux pommes ou aux baies, biscuits sablés ou au gingembre, quatre-quarts ou gâteau des anges

Si vous souhaitez obtenir des recommandations personnalisées en fonction de vos analyses de sang, veuillez consulter votre diététiste spécialisé·e dans la fonction rénale.

Profiter du temps des Fêtes sans se tracasser, c’est possible!

Cette année, pendant le temps des Fêtes, rappelez-vous de profiter pleinement du moment présent, de célébrer les traditions, de vous délecter des recettes familiales et, par-dessus tout, de manger de délicieux plats bons pour votre santé. Joyeux temps des Fêtes! 

Article rédigé par : Emily Campbell est diététiste autorisée et éducatrice agréée en diabète. Elle est titulaire d’une maîtrise en aliments et nutrition. Emily est spécialisée en nutrition pour la fonction rénale et aide les personnes atteintes de maladies rénales à comprendre les rouages de la nutrition afin de les aider à prendre soin de leur santé. Retrouvez-la sur kidneynutrition.ca.