La nutrition dans la MPR
June 04, 2024

Les repas hors de chez soi et la MPR | Nutrition rénale avec Emily Campbell

KN_2.pngLe beau temps est enfin arrivé, ce qui signifie de nombreuses occasions de célébrations et de repas partagés. Vous vous demandez peut-être comment vous pouvez assister à ces événements et en profiter, tout en accordant la priorité à une nutrition adaptée à votre MPR. Cet article se penchera sur les aliments que vous pouvez manger lors des événements festifs estivaux.

Cet article de blogue contient des recommandations de produits. Ces produits ne sont pas approuvés par la Fondation canadienne de la MPR ou par Emily Campbell,. Ils sont fournis à titre d’exemples éducatifs. Il est important de toujours lire l’étiquette des aliments et de parler à votre équipe de soins de santé avant d’apporter des changements à votre alimentation.

Les principaux nutriments à prendre en compte lorsqu’on a la MPR

Les protéines
Vous avez probablement entendu dire que choisir des protéines végétales plutôt que des protéines animales peut être bénéfique pour les personnes vivant avec la MPR. Les protéines végétales peuvent contribuer à faire baisser la pression artérielle et à réduire le risque de maladies cardiaques. Il est également plus facile pour les reins de les filtrer.

Lors des pique-niques et des barbecues, cherchez des moyens d’incorporer des protéines végétales dans vos plats : ajoutez des pois chiches à une salade, grillez du tempeh ou du tofu extra ferme au lieu d’une galette de viande, servez des légumes et du houmous comme plat d’accompagnement ou collation, ou préparez des poivrons farcis aux haricots noirs. Méfiez-vous des plats prêts à consommer à base de plantes, car ils peuvent contenir beaucoup de sodium. Lire l’étiquette des aliments peut vous aider à faire le meilleur choix.

KN_3.pngCertaines sources de protéines à base de plantes sans danger pour les reins comprennent :

  • le houmous (marques telles que Sabra, President' s Choice)
  • le tofu (marques telles que Sunrise, Rooster)
  • le tempeh (marques telles que Lightlife, Henry' s Tempeh)
  • les légumineuses et les haricots séchés ou en conserve sans sel ajouté (marques telles que Unico ou PC Blue Menu)

Lorsque vous optez pour des protéines animales, visez une petite portion – environ la taille de votre paume – afin de respecter les portions recommandées. Privilégiez les protéines animales plus maigres, comme le poulet sans peau, la dinde ou le poisson, car elles sont moins riches en gras saturés et meilleures pour le cœur. Il est également important de tenir compte de la façon dont les protéines animales sont préparées. Optez pour des viandes grillées ou cuites au four, au lieu de fritures, pour un choix sain pour le cœur.

Certaines options adaptées aux reins comprennent :

  • les viandes comme le poulet ou la dinde non assaisonnées
  • le poisson frais ou en conserve (marques telles que Clover Leaf (thon à faible teneur en sodium), Rain Coast ou Gold Seal Salmon)

Le sodium
Les sauces, les assaisonnements, les marinades, les trempettes, les condiments, les produits marinés, les charcuteries et le pain peuvent représenter des sources élevées de sodium. La lecture de l’étiquette des aliments peut vous aider à choisir des options à faible teneur en sodium. Recherchez les aliments dont la valeur quotidienne de sodium par portion est inférieure à 5 %. De plus, choisissez des aliments avec des allégations nutritionnelles indiquant « sans sel ajouté » ou « à faible teneur en sodium ». Ces allégations relatives à la teneur en nutriments peuvent vous aider à choisir des produits qui ne feront pas de mal à vos reins. Ces produits contiendront moins de 140 mg de sel, soit près de 5 % de la valeur quotidienne, comparativement aux produits qui annoncent « moins de sodium », qui peuvent encore contenir une grande quantité de sel.

KN_4.pngCertaines options favorables aux reins comprennent :

  • les collations telles que le maïs soufflé nature ou non salé (PC Menu Bleu, Boomchicka Pop, SkinnyPop), les mélanges de noix sans sel, les croustilles légèrement salées ou sans sel (Lays, Miss Vickies, Tostitos, Que Pasa)
  • les sauces, et les assaisonnements (Good Food for Good, Bow Valley BBQ, PC Menu bleu, Pace Salsa Verde, Newman' s Own Pineapple Salsa, les produits de tomate sans sel ajouté d’Aylmer ou Hunts)

Avant de vous rendre au restaurant, recherchez en ligne les informations nutritionnelles des plats offerts. De nombreux restaurants à travers le Canada rendent maintenant accessibles les informations nutritionnelles de leurs plats. Les repas de restaurant sont toujours plus riches en sodium que ceux préparés à la maison. N’oubliez pas qu’il y a une limite quotidienne quant à la quantité de sodium consommé, et que cette quantité doit être répartie tout au long de la journée. Recherchez les options contenant le moins de sodium possible afin de ne pas dépasser votre limite quotidienne.

Les fibres
La plupart des régimes alimentaires avec des effets positifs pour la santé des personnes atteintes de MPR sont riches en fibres. De plus, il a été démontré qu’un apport élevé en fibres permet de réduire la mortalité et les inflammations, de prévenir les maladies cardiovasculaires et rénales, mais aussi d’agir de manière positive sur le cholestérol et la pression sanguine. De nombreux·euses Canadien·ne·s ne consomment pas assez de fibres. Les fruits et légumes sont l’une des meilleures sources de fibres. À cette période de l’année, nous avons la chance d’avoir accès à de nombreux fruits et légumes locaux, frais et de saison. Veillez à ce que la moitié de votre assiette soit composée de ces éléments.

KN_5.pngVoici quelques stratégies en vue d’inclure plus de légumes et de fruits dans votre alimentation :

  • Utilisez un plateau de légumes ou de fruits comme stratégie d’économie de temps; placez-le sur la table le midi et le soir afin d’en manger davantage.
  • Ajoutez au moins 3 types de légumes à vos plats de salade de pâtes; ainsi, elles seront plus colorées et contiendront plus de fibres.
  • Les salades emballées ou en sachet sont nutritives et pratiques; essayez d’utiliser une vinaigrette à faible teneur en sodium... ou préparez-en une vous-même.
  • Les fruits surgelés font une excellente collation sous forme de sucettes glacées ou de smoothie.
  • Faites mariner des légumes dans de l’huile, du vinaigre et des assaisonnements sans sel ajouté puis grillez-les lors de votre prochain barbecue; ils serviront de plat d’accompagnement.
  • Lorsque vous mangez au restaurant, commandez une portion de légumes ou de salade supplémentaire.
  • Mettez dans votre sac des collations à base de fruits comme des coupes de fruits sans sucre ou de la compote de pommes.

Quelle est la meilleure stratégie lorsque l’on mange hors de chez soi quand on a la MPR?
La meilleure stratégie lorsque vous mangez à l’extérieur est de bien réfléchir au contenu de votre assiette et d’élaborer un repas doux pour vos reins. Utilisez les conseils qui suivent afin d’éviter le stress lié à la nourriture et passer du bon temps avec vos ami·e·s et votre famille.

KN_6.png

  • Assurez-vous que votre assiette comprenne une variété de couleurs de légumes et de fruits. Les fibres contenues dans ces aliments vous aident à vous sentir rassasié·e. Choisissez des options à faible teneur en potassium ou en oxalate, en fonction de vos analyses de sang ou de vos antécédents médicaux.
  • Optez pour des plats d’accompagnement à faible teneur en sodium. Les plats qui contiennent beaucoup de sauces, d’assaisonnements ou de charcuteries contiendront plus de sodium. Choisissez des aliments frais et demandez à recevoir les sauces à part afin de garder le contrôle sur le sel.
  • Faites attention aux portions et aux choix de protéines; optez davantage pour les protéines à base de plantes lorsque c’est possible.

Les besoins de chaque personne vivant avec la MPR sont uniques. Faire appel à un·e diététiste peut vous aider à déterminer la quantité des différents nutriments dont vous avez besoin et à acquérir la confiance nécessaire pour manger ce qui vous plaît, en particulier lors des célébrations et au restaurant.

À propos de l’auteure : Emily Campbell est diététiste autorisée et éducatrice agréée en diabète. Elle est titulaire d’une maîtrise en aliments et nutrition. Emily aide les personnes atteintes de maladies rénales à comprendre les rouages de la nutrition afin de les aider à prendre soin de leur santé. Il est possible de contacter Emily et son équipe de diététistes à l’adresse suivante : kidneynutrition.ca.