La nutrition dans la MPR
October 25, 2023

« Prendre soin de soi » lorsqu’on a la MPR

KN_selfcare_high.pngLorsqu’on est atteint·e de MPR, il est important de prendre soin de sa santé physique, mais pas seulement de celle-là. Que vous ayez récemment reçu un diagnostic de MPR ou bien que vous viviez avec depuis un moment, peut-être vous demandez-vous quelles sont les mesures que vous pouvez prendre pour prendre soin de vous sur les plans physique, émotionnel et mental dans le cadre de votre maladie. Cet article vous propose quelques trucs et astuces pour vous y aider.

Lorsqu’on a la MPR, essayer de ralentir la progression de cette maladie rénale passe par le fait d’apporter des changements liés à la santé. Souvent, ces changements à long terme touchent à notre mode de vie. En fait, il s’agit d’apporter des changements à nos habitudes ou à notre santé globale afin de ralentir la progression de la MPR et d’être en meilleure santé.  Si ça, ce n’est pas prendre soin de soi! Avec la nouvelle année qui approche, le moment est bien choisi pour commencer à réfléchir aux façons dont vous pouvez prendre soin de vous et vous concentrer sur les changements que vous pouvez apporter à votre mode de vie pour prendre en charge votre maladie rénale ou toute autre maladie chronique.

Passons donc en revue les principaux changements à apporter à votre mode de vie si vous êtes atteint·e de MPR.

KN_selfcare_2.png1. Adoptez un régime adapté aux personnes souffrant de maladie rénale

La nutrition joue un rôle clé dans la préservation de la fonction rénale et la gestion de la MPR. Je vous suggère de consulter un·e diététiste agréé·e qui vient en aide aux personnes atteintes de MPR et d’élaborer avec lui·elle un programme nutritionnel personnalisé en fonction de vos besoins nutritionnels et médicaux, mais aussi de vos préférences alimentaires. Quand on a la MPR, le meilleur régime est celui qu’on est prêt·e à suivre sur le long terme, mais qui préserve aussi notre fonction rénale, empêche la croissance des kystes et contribue à éviter que d’autres problèmes de santé n’empirent ou n’apparaissent. Pour prendre soin de vous, il est important de bien nourrir votre corps. Voici les bases d’un régime adapté aux personnes souffrant de maladie rénale :

  • Pauvre en sodium;
  • Apport modéré en protéines, en mettant l’accent sur les protéines d’origine végétale;
  • Fort apport en fibres grâce à la consommation de fruits et légumes et de grains entiers;
  • Apport en liquides adapté à vos besoins.

Pensez aussi à demander à votre équipe de soins de santé de vous référer à un·e diététiste agréé·e afin d’obtenir des recommandations personnalisées.

KN_selfcare_1.png2. Réduisez votre stress autant que possible

Vivre avec la MPR ou une maladie chronique peut aussi impliquer des conséquences sur le plan émotionnel, notamment vous causer du stress.  Or, sur le long terme, un stress excessif peut augmenter votre pression artérielle et votre glycémie, vous empêcher de trouver le sommeil et accélérer le développement de vos lésions rénales. L’une des stratégies pour prendre soin de vous et adopter un mode de vie plus sain consiste à faire en sorte de réduire votre stress.

Certes, il est impossible d’éliminer absolument toutes les sources de stress, mais il existe différentes stratégies pour le garder sous contrôle, par exemple :

  • Se garder du temps pour relaxer en pratiquant des activités comme la lecture, le yoga ou la tenue d’un journal.
  • Parler avec un·e ami·e, un être cher, un·e chef·fe spirituel·le ou un·e professionnel·le de la santé.
  • Dormir suffisamment.
  • Adopter un état d’esprit et une vision positifs.

C’est durant le mois d’octobre qu’ont lieu la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales et la Journée mondiale de la santé mentale (le 10 octobre). Lorsqu’on vit avec la MPR, il est important de prendre soin de sa santé physique, émotionnelle et mentale. Prendre soin de vous implique aussi en grande partie d’aller chercher du soutien en matière de santé mentale auprès de votre équipe de soins de santé, de la Fondation canadienne de la MPR ou de ressources comme Espace mieux-être, une ressource canadienne gratuite. 

KN_selfcare_4.png3. Faites de l’exercice

Pratiquer une activité physique est important pour notre santé globale, mais peut aussi avoir des effets bénéfiques sur la réduction du stress et de la pression artérielle, ainsi que sur la qualité de notre sommeil. Il vous sera plus facile de pratiquer régulièrement une activité physique si vous optez pour quelque chose que vous aimez. Bien souvent, nous nous persuadons que nous devons aller au gym, mais sachez que même une marche de 30 minutes à pas rapides peut être bénéfique pour votre santé. Pour obtenir quelques trucs et astuces qui vous aideront à faire plus d’exercice, consultez les nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures. Si vous avez la MPR ou tout autre problème de santé, il est important d’avoir une discussion avec un·e membre de votre équipe de soins de santé avant de vous lancer dans une nouvelle activité régulière.

4. Bénéficiez d’un sommeil réparateur

Les trois quarts des adultes du Canada dorment assez conformément aux recommandations actuelles en matière de sommeil. Or, vivre avec une maladie rénale peut avoir des effets néfastes sur la qualité de votre sommeil en raison de problèmes tels que des troubles respiratoires du sommeil, le syndrome des jambes sans repos, les envies d’uriner fréquentes au cours de la nuit ou même le stress.

KN_selfcare_3.pngVoici quelques stratégies qui pourront vous aider à mieux dormir :

  • Faites de l’exercice ou bougez plus durant la journée. L’activité physique contribue au sentiment de fatigue, ce qui peut vous aider à vous endormir plus vite le soir.
  • Couchez-vous et levez-vous à heures fixes. Essayez d’aller vous coucher et de vous lever tous les jours à la même heure. Les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures recommandent sept à neuf heures de sommeil par nuit.
  • Limitez la quantité de siestes que vous faites et leur durée.
  • Gardez un œil sur votre apport en liquides. Essayez de ne consommer de la caféine que le matin. Évitez de boire de l’alcool, car cela peut avoir une influence néfaste sur la qualité de votre sommeil.
  • Trouvez des moyens de vous détendre avant d’aller au lit. Évitez les écrans, essayez plutôt de lire un livre ou un magazine.

5. Arrêtez de fumer

Fumer peut endommager les vaisseaux sanguins situés autour des reins, ce qui peut empirer les maladies rénales en diminuant l’afflux sanguin vers les reins. Arrêter de fumer peut vous aider à préserver votre fonction rénale et réduire le risque de faire un AVC ou de développer d’autres problèmes de santé comme le cancer et l’hypertension artérielle. Si vous avez besoin d’aide pour arrêter de fumer, parlez-en à votre équipe de soins de santé ou à votre pharmacien·ne.

6. Réduisez votre consommation d’alcool

Bien que le foie soit le principal organe chargé de métaboliser l’alcool, les reins jouent aussi un rôle dans sa filtration. De plus, l’alcool entraîne des changements dans le corps, tels que de la déshydratation et une hausse de la pression artérielle. Bien qu’il n’existe aucune contre-indication officielle concernant la consommation d’alcool par les personnes touchées par la MPR, de façon générale, il est important de limiter autant que possible votre consommation d’alcool. Pensez bien à vérifier auprès de votre médecin si vous pouvez consommer de l’alcool sans danger en fonction de votre état de santé et des médicaments que vous prenez.

KN_selfcare_6.pngPrendre soin de vous dans le cadre de votre MPR

Apporter des changements à votre mode de vie et prendre davantage soin de vous au quotidien peut freiner la progression de votre MPR, réduire le risque de complications et améliorer votre qualité de vie. Commencez par introduire de petits changements dans votre quotidien, puis apportez-en d’autres au fur et à mesure. Quels que soient les changements que vous décidez d’apporter en premier, adopter un régime adapté aux personnes atteintes de maladies rénales, réduire votre stress, pratiquer une activité physique, arrêter de fumer et consommer moins d’alcool constituent toutes des mesures importantes pour vous aider à garder votre MPR sous contrôle. Par ailleurs, n’oubliez pas qu’il existe des organisations telles que la Fondation canadienne de la MPR pour vous accompagner tout au long de ce processus.

Article rédigé par : Emily Campbell est diététiste autorisée et éducatrice agréée en diabète. Elle est titulaire d’une maîtrise en aliments et nutrition. Emily est spécialisée en nutrition pour la fonction rénale et aide les personnes atteintes de maladies rénales à comprendre les rouages de la nutrition afin de les aider à prendre soin de leur santé. Retrouvez-la sur kidneynutrition.ca.