Média et Nouvelles
November 23, 2023

Nutrition rénale avec Emily Campbell : Le sucre et la MPR

KN_sugar_2.pngLe sucre est un type d'hydrate de carbone. Il se présente sous différentes formes telles que le glucose, le fructose, le galactose, le saccharose, le maltose et le lactose. Ces formes sont appelées monosaccharides et disaccharides et sont souvent présentes dans différents aliments. On les trouve souvent dans différents aliments :

  • Le glucose est souvent présent dans le sang
  • Le fructose se trouve dans les fruits et est l'un des sucres naturels les plus sucrés.
  • Le galactose est un sucre naturel qui est souvent associé à d'autres sucres pour former des disaccharides comme le lactose.
  • Le saccharose, composé de fructose et de glucose, est également connu sous le nom de sucre de table.
  • Le maltose est constitué de deux molécules de glucose que l'on trouve souvent dans la bière.
  • Le lactose est un disaccharide composé de glucose et de galactose que l'on trouve dans les produits laitiers.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, il existe différentes définitions du sucre dans les aliments :

  • Sucres totaux : comprend les sucres naturels contenus dans les fruits, les légumes, le sucre du lait et le sucre ajouté aux aliments et aux boissons.
  • Sucres libres : comprennent les sucres ajoutés aux aliments et aux boissons, ainsi que les sucres cuits ou consommés tels que le miel ou les jus de fruits.
  • Sucres ajoutés : comprennent les sucres ajoutés au cours de la transformation des aliments.

Le sucre nous donne de l'énergie parce qu'il contient des calories. Cependant, certains sucres naturels présents dans les fruits, les légumes et les produits laitiers (comme le lait ou le yaourt) contiennent également d'autres nutriments essentiels tels que des fibres, des protéines, des vitamines et des minéraux dont nous avons besoin dans notre alimentation.

Emily_1.pngLe sucre libre ou ajouté se présente sous de nombreuses formes : sucre blanc, cassonade, mélasse, miel, sirop d'érable et édulcorants de maïs tels que le sirop de maïs à haute teneur en fructose. Le sucre libre et le sucre ajouté aux aliments n'ont aucune valeur nutritionnelle supplémentaire et peuvent entraîner une augmentation du taux de sucre dans le sang, en particulier chez les diabétiques. Parmi les sources les plus courantes de sucres libres ou ajoutés figurent les boissons sucrées (boissons gazeuses, jus de fruits, boissons pour sportifs, chocolat chaud, cafés spéciaux), les produits de boulangerie, les bonbons et le chocolat.

Bien que notre corps soit incapable de différencier les sucres naturels, libres et ajoutés lorsqu'il les métabolise, les sucres libres et ajoutés ont tendance à être digérés plus rapidement parce qu'ils ne sont pas associés aux fibres ou aux protéines contenues dans les aliments.

On estime que les Canadiens consomment environ 110 g de sucre par jour. Cela représente 26 cuillères à café. Ce chiffre comprend le sucre provenant de toutes les sources, y compris les produits laitiers, les légumes et les fruits, ainsi que les sucres libres. Voyons ce que cela peut signifier pour la santé.

KN_sugar_5.pngLes risques d'une consommation excessive de sucre

Une consommation excessive de sucres libres ou ajoutés fournit des calories supplémentaires avec peu de bénéfices nutritifs, ce qui peut entraîner une prise de poids malsaine, des caries dentaires, et est associé à des conditions telles que celles mentionnées ci-dessous.

Le diabète

La gestion du mode de vie est importante pour la prise en charge de la MPR, et cela inclut la réduction des sucres libres et ajoutés. Contrairement à la maladie rénale chronique (MRC), la MPR n'est pas causée par une glycémie incontrôlée. Toutefois, il a été démontré que les personnes atteintes de la MPR et de diabète ont des reins plus volumineux et que l'hypertension apparaît plus tôt.

Des études plus récentes sur des modèles animaux montrent que les kystes peuvent utiliser les sucres comme source d'énergie, ce qui suggère qu'une réduction des sucres libres et ajoutés pourrait contribuer à la progression de la maladie. Toutefois, d'autres études chez l'homme sont nécessaires.

Pour l'instant, le fait d'être conscient des sources de sucres libres et ajoutés, y compris les boissons sucrées, peut contribuer à améliorer la glycémie, en particulier chez les diabétiques, et est important pour la santé en général.

KN_sugar_4_FR.pngCe mois-ci étant le mois de la sensibilisation au diabète, il n'y a pas de meilleur moyen que de discuter des changements simples que nous pouvons faire pour améliorer notre glycémie. Si vous n'êtes pas diabétique, la réduction des sucres libres et ajoutés peut constituer un changement de mode de vie sain dans le cadre de la MPR.

La goutte

La goutte ou un taux élevé d'acide urique dans le sang a été associé à de nombreuses affections rénales, dont la MPR. D'un point de vue nutritionnel, les sucres ajoutés - et en particulier les boissons sucrées comme celles contenant du sirop de maïs à haute teneur en fructose - peuvent augmenter les déchets qui conduisent à des niveaux plus élevés d'acide urique dans le sang, ce qui peut provoquer des symptômes de goutte (en plus de grandes portions de protéines animales). Modifier son alimentation peut aider à prévenir les poussées de goutte.

Cholestérol

Il a été démontré que des quantités excessives de sucres libres et ajoutés provenant du saccharose et du sirop de maïs à haute teneur en fructose augmentent le taux de cholestérol, en particulier les valeurs de triglycérides. La santé cardiovasculaire est importante dans le cas de la MPR. Par conséquent, la réduction des sources de sucres libres et ajoutés peut contribuer à améliorer la santé cardiaque. Essayez de choisir des fruits plutôt que des jus et cherchez des stratégies pour réduire le sucre dans les produits de boulangerie. En fait, vous pouvez réduire la quantité de sucre dans la recette de 25 à 33 % sans modifier le produit final. En outre, la lecture des étiquettes des produits alimentaires est un excellent moyen de connaître la quantité de sucre que vous consommez.

KN_sugar_1.pngQuelle quantité de sucre devrions-nous consommer ? - lire les étiquettes, les autres noms du sucre

Les recommandations actuelles sont de ne pas consommer plus de 10 % des calories totales par jour sous forme de sucres ajoutés, et idéalement moins de 5 %. Pour une personne suivant un régime alimentaire moyen de 2 000 calories par jour, 5 % des calories représentent environ 28 grammes (ou 6 cuillères à café) de sucres ajoutés.

Pour mettre cela en perspective, prenons quelques exemples :

  • Une canette de boisson gazeuse contient environ 39 g de sucre, soit environ 10 cuillères à café de sucre ajouté par jour.
  • Deux biscuits aux pépites de chocolat contiennent 9 g de sucre, soit environ 4,5 cuillères à café de sucre ajouté par jour.

Que dois-je manger ?

Les aliments qui contiennent naturellement du sucre, tels que les légumes, les fruits et le lait, doivent faire partie d'un régime alimentaire sain, en quantités raisonnables. La gestion de votre poids, des habitudes alimentaires saines et la pratique d'une activité physique peuvent vous aider à gérer votre glycémie en cas de la MPR. Voici quelques conseils pour gérer votre consommation de sucre :

1. Ne buvez pas vos calories. Choisissez l'eau comme boisson de prédilection. Ajoutez des arômes comme des fraises ou du citron pour changer le goût. Ou essayez cette recette de thé pétillant pour rester hydraté :

KN_sugar_6.pngThé gazeux

Ce thé gazeux est une excellente alternative à votre routine habituelle. Il peut être préparé avec du thé décaféiné ou caféiné, mais les meilleures saveurs sont le thé noir, le thé vert, le thé blanc ou les tisanes comme la menthe ou la myrtille. En fait, l'infusion dans l'eau froide contribue à augmenter naturellement le goût sucré, de sorte qu'il n'est pas nécessaire d'ajouter des sucres supplémentaires.

Ingrédients

1 sachet de thé ou 1 cuillère à café de thé en vrac

2 tasses d'eau gazeuse

Garnitures supplémentaires : feuilles de menthe, quartier de citron

Mode d'emploi

  1. Versez de l'eau gazeuse dans un pot Mason ou une bouteille d'eau et ajoutez le thé.
  2. Laissez infuser pendant au moins 12 heures.
  3. Ajouter des garnitures supplémentaires avant de déguster.

2. Consommez des aliments complets. Savourez un fruit comme une clémentine ou une pomme plutôt qu'un jus de fruit. Cela vous aidera à faire le plein de vitamines et de fibres tout en étanchant votre soif.

3. Privilégiez les aliments à faible teneur en sucre. Lisez les étiquettes des aliments et choisissez ceux dont la valeur quotidienne en sucre est inférieure ou égale à 5 %. Vérifiez la liste des ingrédients pour connaître les sources de sucre.

Écrit par : Emily Campbell, RD CDE MScFN est une diététicienne agréée et une éducatrice en diabète certifiée, titulaire d'une maîtrise en alimentation et nutrition. Emily se spécialise dans la nutrition rénale et aide les personnes atteintes d'une maladie rénale à surmonter le monde déroutant de la nutrition pour promouvoir la santé. On peut trouver Emily à kidneynutrition.ca.